Nos filles sont fortes

Nos filles sont fortes

Par Babysits, 7 minutes pour lire

Partager:

La journée internationale du droit des femmes arrive et afin d’honorer ce jour comme il se doit, nous voulons partager avec vous ce que signifie élever des filles fortes, et comment aider nos filles à booster leur confiance en elles et être à l’aise avec leur corps.

Elever des filles fortes se rapporte à élever des filles confiantes, qui s’approprient leurs valeurs et qui ont un regard critique sur le monde qui les entoure. Mais comment peut-on inculquer ces valeurs à nos filles et les aider à faire des choix bénéfiques pour elles-mêmes et pour les autres ? Afin de vous aider à répondre à ces questions, nous avons compilé une liste de conseils pour éduquer des femmes fortes qui grandiront pour mener une vie saine et positive.

Encouragez-la à prendre des décisions indépendantes sur sa vie

Prendre des décisions a toujours été un moment clé mais intimidant de notre vie. Si vous permettez à votre fille de faire ses propres choix concernant sa vie (comme par exemple des activités extra-scolaires ou encore le choix du lycée), vous l’aiderez à se sentir plus confiante et à l’aise dans ses prises de décision à mesure qu’elle évoluera vers l’âge adulte. Cela commence par des petites décisions, mais cela l’amènera inévitablement à prendre de grandes décisions telle que choisir son université ou sa carrière.

L’aider à découvrir ses passions

Nous sommes tous.tes passionné.e.s de choses différentes, mais explorer ces passions durant notre jeunesse peut être générateur d’une grande force morale. Rachel Simmons, l’auteure de Odd Girl Out, explique que “s’engager dans une activité à fond lui donnera l’opportunité de franchir les obstacles de la vie, ce qui stimulera son estime de soi et sa ténacité à affirmer des valeurs intrinsèques plutôt que de compte à 100% sur l’apparence”.

L’erreur est humaine

Si nous voulons encourager nos filles à devenir des aventurières et des preneuses de risques, il est primordial qu’elles sachent qu’elles ont le droit à l’erreur et de ne pas réussir du premier coup. Apprendre à nos filles que les erreurs nous rendent plus fort.e.s en nous permettant d’apprendre pour mieux avancer est très important. Cela les rendra plus sereines quant à leurs prises de risques et face à des situations où elles devront sortir de leur zone de confort. En faisant preuve d’empathie envers nous-mêmes en tant que parents, nous encourageons nos enfants à adopter une attitude d’acceptation de soi et de persévérance face à l’adversité.

Attendez avant d’arriver à la rescousse

Quand les parents s’en mêlent, cela tue l’opportunité pour les filles de développer les compétences nécessaires pour gérer une situation délicate. En donnant à votre fille l’espace et l’autonomie dont elle a besoin pour gérer elle-même certaines situations, vous lui inculquerez des compétences telles que la persévérance et la responsabilité.

Restez actif.ve !

Faire de l’exercice durant l’adolescence a été prouvé d’être à l’origine d’une meilleure santé durant notre vie d’adulte. Il se trouve que malheureusement, contrairement aux garçons, les filles tendent à arrêter le sport quand la puberté commence. Docteur Zhu, professeure de science physique à Old Dominion University à Norfolk dans l’état de Virginie aux USA a découvert que pratiquer une activité sportive un à trois jours par semaine réduirait l’anxiété et le risque de dépression chez les jeunes. Par conséquent, encouragez votre fille à pratiquer une activité physique est une idée ultra efficace pour lui garantir un bon équilibre mental et l’encourager à adopter un style de vie dynamique durant le reste de sa vie. Pas besoin de se cantonner à une activité ! Peut être voudra-t-elle s’essayer à la danse moderne ou bien à l’escalade, ou encore les deux en même temps, dans tous les cas, toutes ces activités sont à encourager !

Complimentez-la sur sa personnalité, plutôt que sur son physique

Nous ne souhaitons pas encourager nos filles à faire valoir leur apparence sur leur personnalité, compétences ou caractère. Bonne nouvelle, contredire ce récit malheureusement bien ancré dans la société peut commencer à la maison ! Alors au lieu de complimenter votre fille sur sa beauté, essayez plutôt d’encenser ses qualités telles que par exemple son empathie, son sens de l’humour ou son intelligence. Bien sûr, rappeler à votre fille ô combien elle est belle n’est pas un mal, mais cela ne devrait pas être votre seule source de compliments à son égard !

Une étude de 2016 réalisée par le Journal de Psychologie pour enfants et adolescents “Les insatisfactions de notre corps et leur corrélation avec les filles âgées de 5 à 7 ans”, a révélé que les jeunes filles imiteront le rapport qu’elles auront avec leur corps de part leur mère et la relation qu’elle entretient avec son propre corps. Par conséquent, si vous souhaitez que votre fille ait une bonne relation avec son corps et son apparence (tout particulièrement si elle est en pleine adolescence) la meilleure chose à faire est de montrer l’exemple en étant généreuse avec votre apparence. Si elle vous voit nourrir votre peau, elle fera sans doute la même chose. Et, malheureusement, si elle vous entend critiquer votre apparence, elle s’infligera très certainement les mêmes critiques.

Laissez tomber l'image de la “gentille fille”

On apprend aux filles à être “gentille”, ce qui à première vue ne semble pas un problème. Cependant quand on analyse la situation et le contexte, on comprend vite pourquoi l’expression pose des soucis. Être une “gentille fille” signifie être calme, ne pas faire de bague et ne pas monopoliser l’attention et toujours chercher le compromis. Pour sûr, la “gentille fille” ne répondrait pas aux personnes plus agées qu’elle et garderait ses opinions pour elle-même. Le problème est que ce type de comportement peut se perpétuer lors de l’âge adulte et rendre sa vie difficile.

Pour éviter que cela n’arrive, nous pouvons apprendre à nos filles ô combien leur voix compte et est importante. Ainsi, lorsqu’elle proposera une idée ou qu’elle fera une suggestion, écoutez-la et prenez-la au sérieux. Non seulement cela la rendra plus forte, mais en plus votre fille aura la certitude qu’elle pourra discuter de choses importantes avec vous à l’avenir.

Elle doit prendre conscience de son droit de désaccord avec ses parents et qu’être en colère fait partie des émotions naturelles de l’être humain. Bien que cette dernière remarque peut sembler défier toute logique d’éducation et d’autorité sur votre enfant, arriver à accepter les différences d’opinion au sein de votre foyer peut donner aux filles un esprit critique affûté et avoir une bonne estime de leur valeur ajoutée aux débats.

Limitez leur exposition aux réseaux sociaux

Instaurer des limites sur le temps que passe votre fille en ligne peut aider à contrôler les effets négatifs que peuvent avoir les réseaux sociaux sur les jeunes. Diane Levin, doctorante, explique “qu’en grandissant, les messages promulgués par les médias commenceront à s’insinuer dans son esprit, c’est pourquoi il est important de placer certaines limites en instaurant une routine d’utilisation internet avec elle dès le départ. De cette façon, votre fille sera plus à même de contrôler ses propres expériences quand elle grandira.” Parler ouvertement avec votre fille des effets pernicieux des messages publicitaires pouvant apparaître sur les réseaux sociaux peut l’aider à comprendre et prendre du recul sur ces publicités et messages.

Aimez-la inconditionnellement

Pour finir, la chose la plus importante que vous puissiez faire en tant que parent pour que votre fille soit une battante est de l’aimer de façon inconditionnelle. Donc si c’est déjà le cas, vous êtes sur le droit chemin !

Nous avons besoin de votre aide !
Nous appelons les professionnels qualifiés de la garde d'enfants à s'inscrire et à mettre à jour leur disponibilité actuelle sur la plateforme Babysits. Lire la suite
Ensemble, nous voulons aider ceux qui aident et qui pourraient avoir besoin de baby-sitters qualifiées en ce moment. Médecins, infirmières, pharmaciens et tous ceux qui soutiennent la communauté.
Suivez toujours les réglementations fournies par le gouvernement en fonction de la situation actuelle dans votre région.